ASMR et massothérapie : pour une expérience de relaxation complète — Académie de Massage Scientifique

ASMR et massothérapie : pour une expérience de relaxation complète

24 février 2020

Avez-vous déjà senti de petits picotements à la base de votre nuque, accompagnés d’un profond sentiment de calme et de réconfort? En écoutant, par exemple, la pluie tomber tout doucement sur le toit? En vous faisant couper les cheveux? En écoutant quelqu’un vous chuchoter à l’oreille ou le son répétitif des vagues? Oui? Eh bien, c’est que vous faites partie de ces personnes chanceuses qui expérimentent l’ASMR!

 

ASMR: pour une sensation de bien-être

Qu’est-ce que l’ASMR? Il s’agit d’un sigle composé des lettres initiales des mots suivants : Autonomous Sensory Meridian Response. En français, réponse automatique des méridiens sensoriels. Concrètement, c’est une énorme tendance en détente et relaxation sur YouTube depuis quelques années déjà. Tapez ces 4 lettres dans votre navigateur de recherche et vous aurez des milliers, voire des millions de résultats!

Différents types de vidéo ASMR sont offerts pour répondre au goût de tous. Les stimuli auditifs y étant en vedette, souvent appelés « déclencheurs » (ou « triggers » en anglais), peuvent être une voix douce, chuchotée ou murmurée, ou plutôt de petits bruits comme des tapotements, des frottements ou des craquements. Parfois, ces déclencheurs peuvent être très étranges et spécifiques… Ce vidéo de 45 minutes sur la découpe de savon ayant plus de 20 millions de vues en est la preuve indéniable!

Vidéo tiré de la chaîne ASMRSurge

Cela étant dit, les vidéos ASMR, aussi différents soient-ils, visent tous le même objectif : recréer volontairement cette réaction agréable de picotement et d’apaisement chez l’auditeur.  Autrement dit, le but est généralement d’écouter des stimuli auditifs pour se détendre, se relaxer, voire s’endormir.

 

Mais… comment cela peut-il bien fonctionner?

Puisque la littérature scientifique sur le sujet n’est pas encore abondante, seules quelques hypothèses ont été émises par certains spécialistes.

Le neurologue Pierre Lemarquis en propose trois :

Beaucoup de neurones auditifs

Nous avons davantage de neurones consacrés à l’ouïe que pour tous nos autres sens réunis. Il n’est donc pas étonnant que l’ASMR soit aussi efficaces chez certaines personnes.

Des neurones miroirs

Notre cerveau renferme des neurones miroirs, aussi appelés neurones empathiques. Ceux-ci s’activent aussi bien lorsque nous exécutons une action que lorsque nous observons ou imaginons simplement une autre personne faire la même chose.  Ils nous permettent donc de nous imaginer vivre les mêmes sensations que ce qui est imagé dans les vidéos ASMR. Cela expliquerait notamment l’engouement pour les vidéos « role play » dans lesquels les déclencheurs constituent des attentions personnelles.

Vidéo tiré de la chaîne Gentle Whispering AMSR

La production d’endorphines et la diminution du cortisol

La réaction engendrée par l’ASMR s’apparente beaucoup à celle occasionnée par une trame musicale. Or, il a été prouvé que la musique favorise la sécrétion d’endorphine et diminue la production de cortisol. Par le fait même, l’ASMR, tout comme la musique, procurerait une sensation de bien-être et réduirait le stress.

 

ASMR et massothérapie

Certains d’entre vous sont perplexes et se demandent probablement les raisons pour lesquelles j’aborde ce sujet légèrement étrange avec vous.

D’une part, sachez que l’ASMR est sans contredit lié au monde des spas et de la détente. La preuve en est que plusieurs créateurs de ce type de vidéo choisissent le spa comme thématique. Cela est plutôt logique puisque le même objectif est poursuivi : offrir un moment de relaxation à autrui.

D’autre part, en tant que massothérapeute, vous vous devez de bien maîtriser les sept étapes du protocole MOST.  Toutes les étapes de ce cadre d’intervention clinique en massothérapie et en orthothérapie élaboré par le Centre de recherche sur les applications thérapeutiques du toucher (CRATT) et enseigné dans l’ensemble de nos programmes de formation professionnelle sont cruciales prises isolément. Toutefois, l’aspect le plus intéressant est la puissance de leur combinaison.

En ce sens, vous comprenez que le succès de votre soin ne dépend pas seulement de l’exécution de vos techniques. La deuxième étape du protocole visant à prédisposer votre client à la relaxation est tout aussi importante. Comme vous le savez, la réussite de cette étape dépend en partie de l’ambiance des lieux. Pour parvenir à créer une ambiance propice à la relaxation, pensez à activer les cinq sens de votre client. Assurez-vous qu’ils captent tous un message de détente et de sérénité. Ne sous-estimez surtout pas le pouvoir de l’ouïe! L’ASMR vous prouve l’importance capitale de ce sens dans votre pratique. Par conséquent, portez une attention particulière au ton de votre voix, au son de votre respiration, aux bruits ambiants de votre clinique, à la musique douce que vous choisissez, etc. Ces petits éléments pouvant paraître banals sont, sans contredit, non négligeables!

 

 

Partager cet article
Retour au blogue
Partager cet article
Articles récents