orthothérapeute

De praticien à orthothérapeute : un parcours de formation qui fait le plus grand bien!

Carrière
2 mars 2018

Entreprendre une carrière pour devenir massothérapeute ou orthothérapeute est un choix noble pour ceux qui ont à cœur d’aider les gens. Augmenter le bien-être est un objectif quotidien pour ces professionnels.

 

Devenir orthothérapeute : la passion du savoir

Si certains préfèrent offrir la détente à leur clientèle, le plaisir des autres est d’en soulager la douleur. Pour les plus dévoués, la passion du métier fait en sorte de vouloir soulager l’humain jusqu’au plus profond de son être, c’est-à-dire jusqu’au niveau émotif.

 

Eh oui, l’orthothérapeute peut prétendre à ces lettres de noblesse. Grâce aux compétences qu’il acquiert au cours de sa formation et, par la suite, lors des interventions qu’il pratique sur sa clientèle, l’orthothérapeute devient un réel spécialiste des muscles de la posture et de la respiration.

 

Mais, pour parvenir à atteindre les muscles les plus profonds de l’humain, c’est-à-dire les muscles de posture, l’orthothérapeute doit s’exercer sur les 600 muscles du corps. Pour ce faire, sa passion le pousse à tout savoir de la musculature humaine et donc, de poursuivre sa formation.

 

Son apprentissage se fait à travers trois niveaux de formation qui correspondent chacun à une couche de muscles. Il doit donc aborder chacune d’elle à travers un parcours de formation sérieux en massothérapie.

 

 

La première couche de muscles : le praticien en massothérapie

orthothérapeuteLa première étape de son parcours consiste à apprendre les 29 muscles de la couche superficielle du corps humain, c’est-à-dire ceux qui recouvrent l’ensemble de ce dernier. Au terme de cette étape, il devient praticien en massothérapie.

 

N’oublions pas que le point de départ de toute bonne formation en massothérapie reste la maîtrise de l’art de la détente. Sans elle, la porte d’entrée vers les autres muscles demeure fermée à clé. Ainsi, on doit se méfier de toute formation en massothérapie qui n’évalue pas l’habileté pratique à ce niveau!

 

 

La deuxième couche de muscles : le massothérapeute ou masso-kinésithérapeute spécialisé en sportif

Cela dit, une fois diplômé, le praticien en massothérapie peut dès lors offrir le cadeau de la détente à sa clientèle. Mais plus encore, il possède maintenant les compétences essentielles pour être en mesure d’accéder à la voûte des muscles intermédiaires. Cette étape constitue le deuxième volet de la formation vers le métier d’orthothérapeute.

 

orthothérapeuteIl poursuit donc son apprentissage de la seconde couche de muscles. Les muscles qui la composent sont ceux qui sont touchés directement lors d’entorses, de torticolis, d’accidents, de chutes ou de traumatismes par lesquels la structure mécanique a été secouée. Ces muscles peuvent faire souffrir longtemps s’ils ne sont pas soignés adéquatement.

 

Le massothérapeute investi dans un tel programme apprend des techniques spécifiques de massage qui focalisent sur les traitements biomécaniques dédiés à cette couche de muscles. En plus de détendre son client, le massothérapeute possède désormais les connaissances pour soulager la musculature intermédiaire et envisager un plan de traitement pour ses clients.

 

 

Vers la troisième couche de muscles : l’orthothérapeute

Si la passion d’en connaître toujours plus anime encore le massothérapeute ou le masso-kinésithérapeute spécialisé en sportif, il poursuit vers le sommet de la profession et devient orthothérapeute. Ses efforts lui permettent de démystifier la musculature humaine. Cela lui ouvre la voie vers la troisième couche de muscles : les muscles profonds.

 

Ces muscles, groupes musculaires, ou encore chaînes musculaires, déséquilibrent l’ensemble de la posture lorsqu’ils sont affectés. Avec le temps, ce déséquilibre entraîne des douleurs affligeantes. Celles-ci provoquent des postures de compensation qui fragilisent l’équilibre précaire du corps humain.

 

De plus, les muscles de posture se rattachent aux vertèbres ainsi qu’à la cage thoracique. Ces tensions musculaires profondes peuvent amener des points de pression et créer des maux de dos. Par ses manœuvres de massage spécifiques aux muscles de la posture, l’orthothérapeute peut donc agir efficacement pour soulager les maux de dos.

 

 

Par ailleurs, les muscles de posture s’occupent aussi de la respiration ( faire ouvrir et fermer la cage thoracique), qui elle, est fortement influencée par le stress et les émotions. Ainsi, les gens souffrants de stress de toutes sortes, par exemple de la dépression nerveuse ou qui sont en deuil, ont physiquement mal à ces muscles. L’orthothérapie est souvent une planche de salut pour ces personnes puisqu’elle permet d’agir sur les tensions musculaires engendrées par le stress et les émotions.

 

Comme vous pouvez le constater, l’orthothérapie s’avère un métier très spécialisé. L’expertise développée au cours de cette formation est vaste. S’investir dans l’apprentissage de cette profession signifie vouloir changer positivement la vie des gens. Pour y parvenir, l’étudiant doit n’avoir qu’un objectif en tête : devenir un spécialiste des muscles et des méfaits du stress.

 

Si ce parcours de formation vous intéresse, faites votre chemin! Consultez nos programmes

 

Équipe AMS

 

 

Partager cet article
Retour au blogue
Partager cet article
Articles récents