Le massage clinique aide à soulager la douleur et l'anxiété chez les patients hospitalisés — Académie de Massage Scientifique
massage_hopital

Le massage clinique aide à soulager la douleur et l’anxiété chez les patients hospitalisés

Bienfaits du massage
8 février 2017

La médecine et la massothérapie : l’union fait la force !

Le massage clinique et l’imagerie guidée peuvent avoir un impact positif important sur le confort des patients à un coût très faible selon une étude publiée dans Critical Care Nurse (CCN).

Les chercheurs du système de santé de Beaumont à Royal Oak au Michigan ont constaté que les scores de douleur et d’anxiété déclarés par les patients s’amélioraient immédiatement après un massage en clinique. D’un autre côté, les patients qui écoutaient un enregistrement d’images guidées trouvaient l’intervention très utile pour combattre la douleur, l’anxiété et l’insomnie
«Beneficial Effects of Guided Imagery or Clinical Massage on the Status of Patients in a Progressive Care Unit», publié dans le numéro de février 2017 de la revue CCN, décrit comment le système de santé utilise la médecine intégrative pour compléter les soins traditionnels.  Cette publication note également les résultats des interventions sur le soulagement de la douleur, l’anxiété et l’insomnie pour les patients avec des soins progressifs.

L’étude a eu lieu sur deux étages des unités de soins progressifs au campus de Beaumont à Troy, au Michigan. Le département de médecine intégrative du système de santé compte environ 33 massothérapeutes. Considérés comme la norme de soins, le massage clinique et l’imagerie guidée sont systématiquement disponibles pour les patients.

Au cours de l’étude, les patients sur un étage de l’unité de soins progressifs ont reçu gratuitement, un massage clinique de 15 minutes chaque jour, du lundi au vendredi. Un massothérapeute a utilisé des techniques de massage suédois avec le patient dans son lit d’hôpital. La séance impliquait généralement un massage des mains, des pieds ou du cuir chevelu et du cou selon le niveau de confort du patient.

Les patients de l’autre unité de soins progressifs ont été invités à écouter un enregistrement audio. Ce dernier a été spécialement conçu pour être utilisé dans l’unité en mettant l’accent sur la réduction de la douleur et de l’anxiété ainsi que sur la promotion du sommeil. Ces patients ont été interrogés pour savoir s’ils avaient écouté l’enregistrement de 30 minutes durant leur séjour à l’hôpital et, si oui, combien de fois. Les patients ont également indiqué pour quelles raisons ils avaient écouté l’enregistrement (pour la douleur, l’anxiété ou l’insomnie) et s’ils l’avaient trouvé utile pour leur traitement.

 

Et les bénéfices ?

L’échantillon était de 288 patients. Les résultats montrent que l’utilisation de l’imagerie guidée est une intervention très peu coûteuse qui a le potentiel d’aider de nombreux patients. Les constatations spécifiques sont les suivantes :

  • Les scores de douleur des patients qui ont indiqué une douleur avant le massage ont diminué d’une moyenne de 4,5 à 2,3. Plus de 80% ont indiqué une diminution de la douleur d’au moins 1 point après l’intervention.
  • Les résultats de ces patients qui ont indiqué un certain niveau d’anxiété ont diminué d’une moyenne de 4,0 avant le massage à une moyenne de 1,9. Plus de 80% ont indiqué une diminution de l’anxiété d’au moins 1 point après leur massage.
  • 80% des 45 patients qui ont utilisé les séances d’imagerie guidée ont déclaré que l’intervention a contribué à leur bien-être.

« Les améliorations spectaculaires dans les scores déclarés par les patients en douleur, anxiété et difficulté à dormir indiquent l’impact positif sur le bien-être des patients » a déclaré Gail E. Patricolo, directrice de la médecine intégrative à Beaumont. « Ces interventions peuvent être un moyen pratique et rentable d’améliorer les soins aux patients, mais les patients et le personnel doivent en savoir d’abord plus sur eux et sur les avantages potentiels. »

Les auteurs ont noté que la population de patients de l’unité de soins progressifs peut avoir influencé le taux de participation. Beaucoup de patients étaient trop malades pour participer.

Les infirmières en soins progressifs dans un hôpital gèrent généralement des patients qui sont plus stables que ceux en soins intensifs. En soins progressifs, les patients  ont besoin de soins infirmiers accrus ou d’un suivi plus rigoureux que ceux qui reçoivent des soins dans une unité médico-chirurgicale.

L’Association américaine des infirmières en soins intensifs (AACN), qui publie CCN, a introduit le terme de soins progressifs il y a plus d’une décennie. Ce terme décrit les besoins de soins des patients gravement malades qui sont modérément stables avec un risque élevé d’instabilité.

Source traduite et visualisée le 7 février 2017 : Clinical massage helps relieve pain, anxiety in hospital patients

 

Un protocole de massage clinique : un exemple au Québec

Le Protocole MOST est un protocole de soin conçu pour les professionnels de la massothérapie et de l’orthothérapie. Il a été développé par Massothérapie Québec en collaboration avec l’Association professionnelle des massothérapeutes spécialisés du Québec, Mon Réseau Plus et le Centre de recherche sur les applications thérapeutiques du toucher (C.R.A.T.T.). L’objectif derrière la création de ce protocole est l’uniformisation de la massothérapie au Québec et d’optimisation des résultats cliniques.

Le protocole a également été validé scientifiquement avec l’aide du Dr Angelo Fallu M.D. Celui-ci a confirmé la valeur thérapeutique de cette nouvelle approche. L’appellation MOST trouve sa signification dans les termes Massothérapie, Orthothérapie, Solution, Thérapeutique.

Source : Massothérapie Québec – MOST

Le processus d’intervention du Protocole MOST est enseigné à l’Académie de massage scientifique.

 

Partager cet article
Retour au blogue
Partager cet article
Articles récents